Selon la ministre du Logement, Emmanuel Cosse, en 2016 ce ne sont pas moins de 70.000 habitations qui vont être concernées par le programme « Habiter mieux » du gouvernement. Tour d’horizon de cette mesure qui vise à encourager la rénovation énergétique des logements.

En 2016, 70.000 logements devraient profiter du programme Habiter mieux

C’est à l’occasion de son tout premier déplacement officiel que la nouvelle ministre du Logement a annoncé le renforcement du budget de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH). Ceci afin de poursuivre et renforcer le programme « Habiter mieux ». En 2016, ce seront donc 70.000 logements et donc autant de propriétaires qui pourront bénéficier des aides de l’ANAH pour mener à bien leur rénovation énergétique. Ce chiffre dépasse de 20.000 le nombre de logements qui en ont profité en 2015 et 2014.

 

La rénovation énergétique encouragée

Le programme « habiter mieux » a été mis en place en 2013. Concernant en priorité des habitations occupées par des ménages dont les revenus sont situés sous le seuil de pauvreté, il a déjà permis la rénovation énergétique de 77.000 logements pour un montant de travaux de 1 milliard 350 millions d’euros. Le communiqué d’Emmanuelle Cosse la ministre du Logement et de Ségolène Royale, ministre de l’Écologie, souligne « l’engagement de l’État » dans ce programme qui entre dans le cadre des accords de la COP21 et de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. De plus, atout non négligeable, les 70.000 logements rénovés en 2016 pourraient permettre la création de 24.000 emplois.

 

Les conditions d’attributions de l’aide de l’ANAH pour les travaux de rénovation

Si vous prévoyez de rénover votre habitation en 2016 dans le but de réduire d’au moins 25% votre facture énergétique, vous pourrez peut-être bénéficier du programme « Habiter mieux ». Mais pour cela, vous devrez remplir trois conditions :

  • Vous ne devez pas avoir eu recours à un Prêt à Taux Zéro (PTZ) pour l’accession à la propriété dans les 5 ans précédents
  • Votre logement doit être construit depuis plus de 15 ans
  • Le niveau de vos revenus doit être inférieur à un certain plafond

Dans ce cas, l’aide « habiter mieux » vous sera versée en complément de l’aide de l’ANAH. Elle s’élèvera au maximum à 1.600 euros si vous faites partie des ménages « modestes » ou 2.000 euros si vous entrez dans la catégorie « très modeste ».

 

Les autres aides pour la rénovation énergétique de votre logement

Vous ne remplissez pas toutes les conditions pour bénéficier du programme « Habiter mieux », mais vous désirez engager des travaux de rénovation énergétiques sur votre logement ? Tout n’est pas perdu, au-delà de cette aide, d’autres dispositifs peuvent vous permettre de boucler votre budget. Le crédit d’impôt de 30% sur les travaux de rénovation énergétique en est un. À condition de respecter la liste des travaux fixée par décret. De même, l’Eco-Prêt à Taux Zéro peut vous être accordé. Ces deux dispositifs peuvent depuis peu être cumulés sans condition de ressources. Attention toutefois pour ce dernier : tous les établissements bancaires ne le proposent pas !

Et n’oubliez pas que, dans tous les cas, une rénovation énergétique bien réalisée augmente la valeur de votre bien.

Habiter mieux : le gouvernement soutient la rénovation énergétique de 70.000 logements